All posts tagged archives

Archives : Déjeuner avec JR et Artus

Il y a quelques mois, j’ai demandé à Artus de me donner quelques conseils pour éclairer ma carrière d’artiste peintre, ce qu’il a gentiment accepté. Je l’ai donc invité à déjeuner chez Paul, à Paris, où JR et Melvin (qui est malheureusement coupé sur la photo) nous ont rejoint. Artus m’avait clairement dit de ne pas lâcher ce qui me faisait bouffer, c’était même son tout premier conseil, mais ma décision de quitter Dirtyphonics était déjà prise et irrévocable. Nous voici donc deux saisons plus tard, et je retrouve cette photo où nous bavardons tranquillement au soleil, alors que je suis maintenant officiellement seul face à la réalité de tout ce qu’engendre la condition d’artiste.

Matheo_de_Bruvisso_JR_Artus_art_contemporain

C’est une condition difficile à décrire car très complexe. La liberté totale n’est pas toujours si enviable qu’elle en a l’air. Le doute succède à la conviction, l’inquiétude à la foi. Dans l’immensité du possible, il faut choisir, prendre des directions, avancer, sans aucun phare, sans aucun guide, juste avancer dans l’inconnu en espérant tomber sur une île bien accueillante.


Sombre mine

Cette faible bougie, sa lumière minuscule
Dans une mine obscure, douloureuse et profonde,
Étincelle dans l’œil ou flambeau dans mon âme,
Vacille aux vents vicieux de vilains vas et viens
Et manque de s’éteindre un peu plus chaque jour.

De vides, graves et lourds chariots circulent
Sur des rails incertains qui s’emmêlent et se fondent,
Descendent dans le puits jusqu’à la sombre flamme,
Se chargent de diamants et de ce qui convient
Puis remontent en surface pour un trop prompt séjour.

Las les chariots renversent et c’est tout qui bascule
Un contenu aux formes trop pointues ou trop rondes
Une heureuse trouvaille pour un millier de drames
Mais l’unique trophée dont mon cœur se souvient
C’est qu’il lui faut descendre et descendre toujours.

Matheo, 2014

Archives : Design pour Swarovski

En 2006, j’ai eu le privilège de travailler en tant que designer pour Swarovski avec Jean-Claude Roblique et son agence parisienne Cultural Sushi. Nous avons conçu et suivi la fabrication d’un stand d’environ cent mètres carrés pour un salon à Hong Kong, le chantier a duré plus de 6 mois. Il s’agissait de présenter les tendances de 2007 à tous les partenaires et clients de la marque. Voici ce que nous avons fait, je vous fais visiter :

Matheo_de_Bruvisso_swarovski1

Matheo_de_Bruvisso_swarovski2

Première partie du stand dans lequel étaient présentées des collections particulières réalisées par les plus grands designers / bijoutiers du monde. Entrons à l’intérieur.

Matheo_de_Bruvisso_swarovski3

Matheo_de_Bruvisso_swarovski5

Matheo_de_Bruvisso_swarovski7

Matheo_de_Bruvisso_swarovski6

Différents espaces illustraient les futures tendances. Les bijoux étaient présentés sur ces mannequins que j’ai dessinés pour l’occasion. Les ambiances ont été pensées par l’équipe de Cultural Sushi en étroite collaboration avec Swarovski. Je m’étais occupé des éléments graphiques, de la publicité, du placement des éclairages, du dessin de l’arbre aux miroirs, du design des murs à facettes, des présentoirs, des stands d’accueil, etc. le tout sous les directives et l’oeil avisé de Jean-Claud Roblique. Pour l’anecdote, j’avais fait travailler Julien de Dirtyphonics sur la musique de l’une des ambiances et j’avais placé un tag « Maze » plus ou moins caché sur l’un des murs de tendances !

Matheo_de_Bruvisso_swarovski4

Cette seconde partie du stand contenait tous les échantillons, toutes les pierres proposées par Swarovski. Nous y avons aussi bu du Champagne en quantité excessive…

Matheo_de_Bruvisso_swarovski_makingof3

Matheo_de_Bruvisso_swarovski_makingof2

Matheo_de_Bruvisso_swarovski_makingof1

Quelques images de la fabrication et de l’installation. La conception a été faite depuis Paris mais nous avons passé presque 2 mois à Hong Kong et Guangzhou pour toute la phase de production. (Oui, vous m’avez reconnu avec mon pantalon trop grand… j’étais trop hip-hop quoi…) Encore merci à Jean-Claude de m’avoir fait confiance et à toute l’équipe de Cultural Sushi avec qui j’ai travaillé (Johanna, Julia, Maud, Julie, Karine, Isabelle…) Des souvenirs inoubliables !

Dimanche 12 Janvier 2014 – Archives

It’s 1 am. People are drinking outside, partying or sleeping. Meanwhile, I’m travelling trough the years, looking for very old stuff on my hard drives. Tonight I found a few weird creations:

Matheo_de_Bruvisso_Black_Yellow_Red01

Matheo_de_Bruvisso_Black_Yellow_Red02

This two ones are from 1999. What are they? Hyper fast compositions between painting and calligraphy? Have you noticed the face hidden in the first one?

Matheo_de_Bruvisso_Collage_2000

Same year or 2000 I would say. I remember painting it very very fast, 100% instinctive. I still remember the smell of the orange spraycan. Matheo_de_Bruvisso_Collage_2002

This one is from 2002 when the parisian metro tickets were still green. I keep thousands of them and I guess that some day I’ll do something with them. Or maybe just collecting them for no reason. Matheo_de_Bruvisso_Osier

I remember doing this ugly shit. My mom wanted to throw a chair to the garbage. Yes it was a chair. And I was like « No! Let me try to do something with it » and yeah… I tried.